UNE AUTRE AFFAIRE DE TRAFIC ALIMENTAIRE…

ET UN BEAU MATIN ON VA NOUS DIRE QUE LE NOMBRE DE CANCERS EST EN AUGMENTATION… 

Ce n’est pas demain que ça va s’arranger… Il ne nous reste qu’une solution : acheter une chèvre et faire chacun son fromage !!!
Trouvé sur le site de France 3. Je suis scandalisée une fois de plus. De là à penser que si nous voulons manger correctement il va nous falloir pourvoir nous-mêmes à notre alimentation : trouver un morceau de terrain de jardin, y planter une tente, acheter une chèvre ainsi que des poules et des lapins, et revenir aux fondamentaux…

Le jardinage sans produits toxiques, et l’élevage pour manger sain et pas cher en famille !

Puisque je suis toujours dans le sujet de l’alimentation : la répression des fraudes, de même que le « groupe » qui nous a empoisonnés avec les huiles alimentaires assaisonnées aux hydrocarbures ukrainiennes, ne donnent pas signe de vie. En terme choisis, cela s’appelle « faire canard », ce qui veut dire attendre sans rien faire ni rien dire jusqu’à ce que tout soit oublié. Alors, je crois qu’il faut refaire un autre dépôt de plainte cette fois ci pour négligence. Ils se foutent vraiment de nous et ils nous mésestiment s’ils croient que nous allons passer l’éponge. Je demande juste le respect du principe de précaution dans le but de préserver la santé publique !

Alimentation
04/07/2008 | 13:49
Du fromage avarié recyclé et vendu comme du frais

Boules de mozzarella© France 2
Onze mille tonnes de fromage avarié ou périmé ont été « recyclées » au cours de ces deux dernières années.  Au lieu de détruire leurs produits périmés ou avariés, une quarantaine de grandes entreprises – italiennes mais aussi britanniques, allemandes et autrichiennes – s’en débarrassaient auprès de quatre sociétés, trois basées en Italie et une en Allemagne, gérées par un homme d’affaires sicilien, selon une enquête publiée par la Reppublica vendredi.

Les fromages pourris – certains contenant des vers, des crottes de souris ou même des résidus du plastique les ayant emballés et l’encre des étiquettes – étaient « recyclés » en étant mélangés à des produits fromagers « frais », une base ensuite utilisée dans la fabrication de mozzarellas, gorgonzola et d’autres fromages fondus vendus dans toute l’Europe.

Certaines des entreprises qui cédaient leurs produits non consommables rachetaient également la pâte recyclée, bouclant ainsi la boucle. Ainsi, la Repubblica indique que le rapport des enquêteurs cite notamment la marque Galbani, principal exportateur italien de fromage dans le monde: « ils étaient les principaux fournisseurs. Et aussi des clients ».

Dix millions d’euros de chiffre d’affaires. Un total de 11.000 tonnes de fromages ont ainsi été « retravaillées » au cours de ces deux dernières années et les quatre entreprises de recyclage auraient réalisé un chiffre d’affaires de quelque 10 millions d’euros.

L’enquête des policiers spécialisés a duré deux années et trois personnes ont été arrêtées, tandis qu’une dizaine d’autres sont visées par les enquêtes. « L’altération et la contrefaçon de substances alimentaires laitières et fromagères les ont rendues dangereuses pour la santé publique », écrit Francesco Messina, le juge en charge de l’affaire.

Publicités

4 réflexions sur “UNE AUTRE AFFAIRE DE TRAFIC ALIMENTAIRE…

  1.  
    J\’espère qu\’on va obliger ces trois personnes à "bouffer"
    l\’intégralité de leur production…
    C\’est infâme…Le fric, toujours le fric
    et on peut crever…

  2. ça devient vraiment du grand n\’importe quoi….. au nom de l\’argent !
     
    vraiment la pourriture humaine………….

Amis Raslebolistanautes, merci de votre visite

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s