Y A-T-IL UN INSPECTEUR DES IMPÔTS DANS LA SALLE ???

Billet à la demande d’une internaute qui m’a laissé un message. Elle souhaite l’intervention d’un inspecteur des impôts. Si je vous fais part de ce message, c’est parce que cette dame m’a dit qu’elle avait usé de toutes les autres possibilités à sa disposition. Elle a contacté son centre des impôts, et il semble que personne n’ait trouvé le temps de s’occuper de ce dossier. Alors vraiment manque de temps, ou occupation de la salle du photocopieur et de la machine à café pour des conférences exceptionnelles ??? 

La question est celle-ci : « est-ce que les fonctionnaires du ministère des finances sont là pour faire en sorte que tous les contrevenants règlent leurs impôts en date et heure, comme les contribuables normaux le font, ou est-il normal que certains fassent leurs propres lois » ?

Doit-on accepter d’être toujours le pigeon de quelqu’un ? J’ai volontairement omis certains caractères pour respecter la réglementation, mais cela ne devrait pas poser trop de problèmes pour un fonctionnaire zélé… Je cite :

« Monsieur, Madame,
Suite à de multiples preuves, et fanfaronnades de Monsieur BER….., non imposable, (petite retraite moins de 1000 € + 3000 à 4000€ de travail au noir par mois dans la rénovation d‘habitat) ; qui nous traite d’imbéciles lorsque l’on s’applique à respecter l’ordre Social ; qui se vante (visites et photos à l’appui) de louer 5 logements de 300 à 400€/mois chacun) ; 4 logements dans son pavillon : 25 rue A. Doucet NANTERRE. Locataires : des étrangers en situation précaire. Exemple : les chinois au 2e étage, L. C. Tél. : 09 52.…. ; S. F. Tél. 06 28.…. ; une famille de malgache au 1er ; puis au R de C et dans la cave des femmes noires Africaines (oui, dans la cave, vous avez bien lu…).

Prix de chaque loyer payé en liquide de 300 à 400€. Quand à M. BER….. Il s’est construit (sans permis, un détail pour lui) une petite maison au fond de son jardin. Son 5e locataire se trouve dans le logement qu’il possède au 31 rue Th. le Maître, NANTERRE au R. de C. coté droit de cette belle résidence (la fenêtre de la cuisine donne sur le passage) on peu sans difficulté avoir son nom sur les boîtes à lettres installées au début de ce passage.

En gros M. BER….. reçoit par mois environ 3 500 de son travail au noir et environ 1500 de loyers. Soit un total de : 5 000€ + 1 000€ de retraite NET D’IMPÔTS !

Peut-on accepter, doit-on voir cela sans rien dire !!!!!!!!!!!! » 

Pour ma part, j’ajoute que ce cas ne m’étonne pas, en effet je connais des contrevenants qui se déclarent en longue maladie (dépressifs) car cela leur permet de se soustraire au travail, et donc au paiement normal d’une pension alimentaire et autres indemnités compensatoires, ou se font passer pour chômeurs  et ce pendant des années. Cela n’est pas un cas exemplaire dans la fraude, bien au contraire cette situation est très courante. 

N’oubliez pas, dans vos commentaires, de dire si vous connaissez des situations similaires mais ne mettez pas de noms complets… Les fonctionnaires des impôts seront peut-être rappelés à l’ordre si l’on voit qu’il y a beaucoup de fraudeurs… Après tout, dans cette situation de crise, les bons contribuables ne devraient pas avoir à subie des augmentations parce que les contrôleurs manquent de zèle…
Petit rappel avant de vous exprimer, n’oubliez pas que le gugusse en question vient la narguer avec ses fredaines, et qu’il s’en amuse beaucoup !

 

Publicités

8 réflexions sur “Y A-T-IL UN INSPECTEUR DES IMPÔTS DANS LA SALLE ???

  1. J\’émets quelques réserves…
    J\’espère que pour le cas cité en exemple, les autorités compétentes interviendront,  "redresseront" les oreilles du monsieur en même temps que sa situation fiscale et rétabliront les locataires dans leur droit à quittance (donc aux A.L etc) et dans leur droit à vivre dans des conditions décentes de confort et salubrité.
     
    Cependant, de manière générale, je crains les amalgames…
     
    Traversant moi-même actuellement un épisode dépressif majeur, je suis en arrêt de travail qui pourrait durer. Et honnêtement, je n\’aimerais pas que mes voisins tirent des conclusions hâtives à mon sujet, considérant que je "me soustrais au travail" pour mieux vaquer à d\’autres occupations…N\’oublions pas quand même que tous les médecins ne sont pas complaisants, n\’oublions pas que la Sécu multiplie les contrôles et convocations, sans trop faire de "cadeaux" à ce niveau.
    Idem pour l\’Assedic/ANPE qui "poussent" de manière que l\’on sait le demandeur d\’emploi à accepter tout et n\’importe quoi.
     
    Donc…je ne nie pas pas les abus mais je reste prudente, par expérience et parce que c\’est dans mon caractère…
    Bisous

  2. Quand les exemples de "magouilles" sont donnés par les dirigeants, je ne vois rien à redire si ce n\’est que ceux qui initient ont du talent !

  3. Je suis de ton avis LO pour ce qui concerne les voisins (personne n\’est parfait), pourtant je ne suis pas sûre que l\’amalgamme ne soit déjà fait justement à la tête de l\’état… Au vu des pratiques que tu décris.
    Pour notre bon pote Sarkozy, nous sommes tous potentiellement les fraudeurs du systhème dés lors qu\’on n\’est pas imposable… Nous devons payer pour avoir le droit d\’exister (du moins les pauvres coui**ons de la classe ouvrière). C\’est la philosophie du capitalisme. Jusqu\’au jour que j\’espère voir, où nous leur ferons mordre la poussière ! Bises

  4. C\’est un certain Joseph Caillaux qui créa l\’impôt sur le revenu, et décida qu\’il fallait imposer les pauvres car ils étaient nombreux. Partant de cette idée, ceux qui peuvent prétendre percevoir d\’autres revenus que leur salaire sont donc des fraudeurs potentiels. C\’était bien longtemps avant que l\’on crée les organismes qui composent la Sécurité sociale  (CNAM, CNAV, CAF, ASSEDIC, etc). 

  5.  
    Oui oui, tout à fait d\’accord Rosine : là-haut, c\’est amalgamé de chez amalgamé !
    Je voulais bien sûr parler de "nous", ceusses du bas…Je ne voudrais simplement pas que pour une fois que je suis
    malade depuis trente ans que je travaille, je sois "suspecte" aux yeux de ceux qui, à côté de moi, rament autant…
    No polémic !
    Bisous

  6. De toutes façons, avec l\’évolution de l\’informatique, le fisc saura, dans peu d\’années, au jour le jour ce que nous percevons pour vivre. Il aura donc besoin de beaucoup moins de fonctionnaires.  

Amis Raslebolistanautes, merci de votre visite

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s