CÔME LE DEUXIEME JOUR…

Le deuxième jour nous avons visité Côme de long en large. Enfin surtout le long : le passage qui suit le bord du lac avec les quais et les pontons d’embarquement + le centre ville. Le quai était complètement accessible. Le lendemain la circulation était alternée sur une seule voie. Le jour d’après on ne circulait plus du tout ni à pieds ni en voiture sur les rives du lac, malgré le soleil revenu, les eaux de ruissellement continuant d‘arriver.

Dans le diaporama ci-dessous photo, vous trouverez quelques photographies prises lorsque la circulation est alternée, on voit encore la deuxième voie de circulation ainsi que la petite benne de nettoyage, ou les grosses barges qui nettoient le lac après l’orage.

Seuls restaient accessibles certains endroits surélevés où la rive est, qui est plus protégée. C’est delà que s’organise la circulation sur le lac lorsque les quais qui servent traditionnellement sont sous l’eau. Les habitants continuent à utiliser le lac comme voie navigable même par fortes pluies, en effet en raison de sa longueur et de la configuration des lieux, le lac est un véritable poumon économique pour toute le région. Tout circule par le lac : les marchandises et les hommes. J’ai même vu un ferry pour le transport des voitures. Il y a toutes sortes de bateaux pour tous les usages.

La circulation sur routes existe aussi, mais comme elles sont très étroites, sportives et tortueuses, il reste plus rapide et sûr d’utiliser le lac. Par beau temps c’est de plus fort agréable. Depuis le débarcadère les liaisons pour les habitants des petits villages des bords du lac, qui travaillent à Milan, se font par une ancienne gare aussi facilement qu’avec un bus, et la gare routière est aussi stratégiquement située à cet endroit, pour la desserte locale.

Nous avons, malgré le temps couvert du premier jour, pu admirer les superbes reflets d’argent sur les eaux, ainsi que la faune qui vit très bien ici. Des cygnes bien sûr, des canards ordinaires mais aussi des canards col vert, et même une sorte de mouettes de lac dont je suis bien incapable de vous dire le nom. Des rapaces de taille moyenne planaient aussi souvent, et bien sûr les inévitables pigeons et moineaux que l’on trouve partout, mais ceux-ci parlent italien.

Nous avons admiré aussi les magnifiques maisons qui bordent le lac. Je n’apprécie pas du tout les cubes en béton sans âme, et là j’étais servie pour l’architecture traditionnelle. Quelques exemples de ces maisons se trouvent dans l’album sur la ville de Côme, et celles qui bordent les rives sont très souvent équipées de parcs à bateaux souterrains individuels (dans des criques) dotés d’escaliers pour regagner la surface.

Nous avons aussi commencé à déguster les pizzas et les glaces italiennes……

Il faut aussi vous dire que le lac de Côme est un lac glaciaire. Les montagnes environnantes plongent dans le lac, et lorsqu’il pleut les pluies drainent tout ce qui traîne sur le sol au flan des montagnes : épines de pin, écorces d’arbres ou branchages. Le tout atterri donc dans le lac et lorsque celui déborde tous ces débris se déposent sur la place ou les quais. Il ne reste plus alors qu’à ramasser. Cela doit arriver souvent car les équipes de voirie bénéficient d’un matériel fort adapté : barges dragueuses pour le lac et camion avec un bras articulé pour le ramassage.

Ces photos sont prises par beau temps, voyez ces jolies couleurs…

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Publicités

6 réflexions sur “CÔME LE DEUXIEME JOUR…

  1.  
         Come c\’est jouli ! Enfin pas les bennes lol … et les pitits ponts …
         Dis, tu vas pas faire comme Dieu … le premier jour, le deuxième lol et nous créer le Dimanche en 7° hi hi hi
         j\’adore te taquiner ! Bises et vivement la suite.(j\’ai mit Pinau sous envoppe… message codé !)
          FR@NE

  2.  
    Donc, si j\’ai bien compris
    c\’est normal que vous ayez mangé des glaces
    puisque le lac de Côme est un lac glacière, c\’est ça ?
    Fr@ne, arrête d\’embêter Rosine….!
    Bisous et merci, c\’est effectivement très joli…
    LO

  3. Bonjour ! Le lac de Côme, que de personnes qui y sont allés m\’en ont parlé avec enthousiasme ! Ton récit ne fait que confirmer leurs dires et leurs récits !
    Voilà u coin d\’Italie fort pittoresque qui respire le calme et la sérénité ! Quant aux glaces italiennes, ces fameux gelatti, tu m\’as donné envie d\’aller en goûter une ! 
    Ce décor naturel et l\’architecture nous font oublier la grisaille des villes bétonnées !! Je ressens la même impression lorsque je retourne au pays natal en Bretagne et que j\’y retrouve les maisonnettes en granit, aux toits d\’ardoises cernées par des murets de pierre entassées. Je me suis arrêté chez Yves parce que j\’ai beaucoup de plaisir à lire sa nouvelle "Tempus fugit", une nouvelles qui se passe en partie en Bretagne (ça ne pouvait que m\’arrêter) ! Yves, qui me semble être d\’ailleurs un breton pur granit si l\’on en juge par son pseudo ou son nom ! 
    De mon côté, j\’écris aussi ce qui devait être au début une nouvelle et devient petit à petit une sorte de conte, mélant fantastique, historique, féerique et mythologie de différentes civilisations( mais surtout celte). J\’ai le plan, la trame, les différents "héros", un détail de chaque chapitre et une histoire qui grandit et évolue au fur et à mesure j\’écris.
    Une première partie a été portée chez un éditeur qui l\’a lue et m\’a conseillé de continuer, de déposer un copyright pour être bien protégé. Il m\’a demandé de lui apporter le manuscrit dès qu\’il est fini ! Je verrai alors …qui sait ? Mais, par mesure de prudence, il m\’a conseillé de ne pas tout mettre sur le blog et de couper certaines parties ds chapitres pour empêcher tout plagiat ! Je pense avoir fini avant la fin de l\’année si l\’imagination suit ! 
    Quant à ton espace, je crois que je vais y revenir car il est riche et fort instructif.
    Amicalement , kenavo ! Yann Brugenn

  4.  Laisser de côté le train-train lol – Comé prima tu me donnes tant de joies …
                                                             Qu\’il est long ton chemin, papa …
                                                              Lac… rima sul viso…
                                                                Lac… CrImogène..
                                                                  Comémarra…
             Oups ! vais me coucher moua ! lol B I S E S –    FR@NE
                  

Amis Raslebolistanautes, merci de votre visite

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s