AU CHOIX : LE SÉCATEUR OU LA CHAISE ?

Un viol de plus, toujours un viol de trop

Jamais le dernier, et on se trompe de victime

Les pÔvres prisonniers… L’étÂt des prisons…

La réinsÊrtion…

Qu’est-ce qu’on en a à foutre

NOUS

On demande la SÉCURITÉ 

C’est pourtant pas compliqué !

Publicités

18 réflexions sur “AU CHOIX : LE SÉCATEUR OU LA CHAISE ?

  1. J’suis pas à prendre avec des pincettes ce soir, depuis que je sais que le salopard est à l’hôpital… Le pÔvre aurait fait un malaise… J’t’en foutrais moi des malaises… Tout ça m’indispose au plus haut point !!!

  2. On ne peut pas tout faire en France…la SS va bientôt rembourser l’excision au train où on est partis….et bientôt aussi tolérer les mariages des gamines de six ans …puisque le passage a l’acte ne se fera qu’à 9 ans….Eh ! Respect, hein ?

  3. Etant de Pair avec l’Avis , rien ne Répare l’être en Eclats ,
    Mais la Justice si elle Opère , Donne la Mesure en Donnant Poids ,
    Sentence est Lois sous Quatre Murs , Qu’elle Soit d’Airain envers l’Injure.
    NéO~
    Amitié

    • Non, rien ne répare… Mais qu’au moins ils soient mis hors d’état de nuire, d’une façon ou d’une autre. A chaque fois pratiquement « ils sont connus de la justice »…
      Bises et bonne nuit

    • Vouis, et ça commence à me courir grave de toujours entendre plaindre les coupables… S’ils en sont là, c’est tout de même de leur responsabilité !!!
      Bises et bonne nuit

    • Bonjour Philippe, comment va le boulot en ce moment, pas de diminution des chiffres de la criminalité en vue ? Par contre, ce qui est sur c’est qu’il doit y avoir moins de criminalité dans les pays ou les voyous se sentent (eux) en insécurité…
      Bises et bonne journée

    • Je n’y croit pas du tout Annie. La castration chimique repose sur le volontariat, et rien de garanti que le violeur va poursuivre son traitement à vie. C’est simplement les débats habituels sur « la réinsertion » des criminels, parce les pÔvres ont besoin d’espoir…
      Je me demande si les juges qui les remettent en liberté ont des enfants ou des petits enfants, ou s’ils sont simplement des soixante-huitards attardés ?
      Bises et bonne journée

  4. A voir la tronche à Debré, on dirait que c’est les siennes qu’on voudrait couper.
    Et pour ceux qui ont peur des piqures? Ils auront le droit de refuser n’est-ce pas? Le droit du délinquant avant tout.
    J’ai entendu le témoignage d’un homme atteint de ces troubles, qui a fini par décider pour la castration physique et qui se dit libéré, et plus heureux, malgré une vie sans sexualité.

    • S’ils avaient à choisir entre la castration physique (et la liberté) ou l’enfermement à vie, je suis persuadée que la plupart choisiraient la liberté. Il faut donc que la société et les juges, si prompts à dégainer les vertus des droits des puissants, servent enfin les droits des plus faibles…
      Et ça ferait de la place dans les prisons 😉
      Bises et bonne fin de journée

  5. L’institution de la Justice doit se substituer, amha, à la vengeance personnelle, mais sans passion. Avec mesure et avec respect. La vengeance naturelle du père de la victime est d’exécuter le coupable. La Justice doit donc se substituer à ce sentiment légitime d’exécuter le coupable.

    Un viol, c’est une mort de l’âme. Certes, « il n’y a pas mort d’homme » comme dirait un ancien ministre. Mais celui qui tue l’âme ou le corps de sa victime en trouvant cela très « naturel » doit s’attendre à subir la sanction la plus sérieuse. L’exécution capitale me semble convenir. Chaque exécution dissuade les criminels potentiels. Deux études statistiques américaines montrent que l’exécution d’un criminel éviterait dix assassinats d’innocents.

    Le bannissement d’un criminel à vivre hors du pays est une sanction pénale parfois meilleure que l’exécution capitale. Bizarrement, cette sanction n’est plus appliquée par les tribunaux français. Sauf l’interdiction d’aller dans telle ville ou réside la victime.

    • Tant que la justice ne sera pas faite dans les rands de ceux qui l’appliquent, en premier, nous aurons du mal à l’exiger… Nous avons une notion des libertés et des droits de l’homme qui est sans doute ici inapplicable.

      On ne devrait jamais parler « des libertés », mais de La LIBERTÉ. Il devrait y avoir une notion des « droits des victimes » supérieure aux prétendus droits des coupables, qui devraient déjà avoir celui de « la fermer » 😉
      A quand une responsabilité des juges et des avocats dans les cas de récidive ???

      Noooooon, je n’ai pas dis un gros mot, on commence bien à parler de la responsabilité des médecins et des laboratoires, pourquoi est-ce que les juges bénéficierais d’une immunité ?

  6. Hors sujet (je pense), c’est juste pour déplomber l’atmosphère. Tu es complètement « out » ma pauvre Rosine, René la taupe a été évincée il y a belle lurette par ce nouveau phénomène de mode :

Amis Raslebolistanautes, merci de votre visite

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s