CONFESSION D’UN GENDARME EN COLERE…

Le vocabulaire est celui d’un militaire ; pourtant ce témoignage (un peu ancien) nous parle toujours autant en période pré-électorale… Copié/collé d’un message en circulation qui vient de refaire surface pour cause de grand ménage d’été dans la boite mail !

« Déplacement de l’Empereur Sarkozy 1er à Valence (Drôme).

Ce mardi 03 mars à 11h00, l’Empereur Sarkozy était chez nous, dans la Drôme. A l’heure des économies, à l’heure où il faut se serrer la ceinture, il aura encore « claqué » des millions d’euros dans sa propagande !!!

1.265 gendarmes déployés !!!

Oui, vous avez bien lu 1.265 gendarmes ! 

Nous montons la garde 24h/24 à l’aérodrome de Chabeuil et à la gare TGV.

Son altesse ne voulant pas se déplacer en Falcon république, il vient en Airbus (plus spacieux et nettement plus « digne » de son rang, du moins le pense-t-il). Seulement, il n’y a pas de rampe pour le faire descendre de l’avion ; ce n’est pas grave, on en fait venir une, vite fait, par convoi exceptionnel depuis Lyon !!!

Ce soir, je prends le boulot à 19h30, jusqu’à demain 15h30… C’est ma troisième nuit. Pour ne pas être gêné, l’Empereur aura la voie rapide Valence/Romans coupée dans les deux sens pendant 30 mn. 60 voitures d’usagers de la SNCF (sur son passage) seront mises à la fourrière.

Si jamais il y avait un contretemps, ce ne serait pas grave, un hélico Puma est tenu à sa disposition ainsi qu’un hélico Gazelle en appui… Il va donc aller faire le beau sur deux sites (Ecole de Chatuzange-le-Goubet et salle polyvalente d’Alixan) et pour se faire mousser, il a invité 3000 (TROIS MILLE) personnes à un petit vin d’honneur avant de remonter dans son avion à 14h.

Je vous laisse faire le calcul de la facture à l’adresse des contribuables que nous sommes… Dire que la France est au bord de la faillite et lui, il nous met une balle dans la nuque !

En 26 ans, j’en ai fait des services de ce genre (sous Mitterrand et sous Chirac) mais jamais je n’ai vu un tel déploiement et surtout un tel coût !

Pour info, c’est une évidence, mais il est bon de le dire… au moindre sifflet, au moindre tag, à la moindre banderole hostile, le préfet oD saute ainsi que le Commandant de Groupement de Gendarmerie…

Pauvre France, nous sommes tombés bien bas avec un tel imposteur !

Je suis non seulement écœuré mais révolté que tant d’argent soit claqué et que mes voitures de service affichent 250.000 km au compteur…

Signé : Un vieux commandant militaire de la Gendarmerie, qui en a pourtant vu d’autres et c’est peu de le dire ! » Fin de citation

J’ajoute, pour terminer, que je publie ce message car nous allons encore avoir des dépenses phénoménales pour la campagne de 2012… Que pendant ce temps il nous faut toujours travailler plus pour gagner moins sans que quelqu’un s’inquiète de notre sort, que tout augmente de façon éhontée et que les mêmes problèmes continuent à perdurer !

D’autre part, ne croyez pas que je fasse campagne contre notre bon président, je peux vous rassurer, d’ici les élections il y en aura eu pour tout le monde…

Publicités

6 réflexions sur “CONFESSION D’UN GENDARME EN COLERE…

  1. Dans la suite « la gendarmerie », ci-dessous la copie d’un article de « copwatch »
    Pas « brillant », l’histoire d’un agresseur sexuel dans la Gendarmerie.
    On a entendu parler de l’histoire pas très reluisante, voire légèrement sordide d’un Lieutenant de Gendarmerie qui agresserait sexuellement ses collègues féminines et qui non content d’être muté sans être inquiété, était promu peu après Capitaine à l’ancienneté. Bref, de quoi nous donner l’envie de fourrer notre nez là-dedans et remuer un peu la merde dans le cercle select et plutôt clos de la Gendarmerie Nationale.

    Commençons par les faits :

    Sylvain « Lumineux » (pseudo), 52 ans cette année, passé Lieutenant le 01/08/06 et Capitaine le 01/08/10, a été jugé en correctionnelle le 25 mai 2011 devant le tribunal de Melun pour agressions sexuelles commises sur trois de ses collègues féminines (deux gendarmes sous ses ordres et une adjudante-chef entre le 1er janvier 2007 et le 31 janvier 2009 (1). Il dirige alors comme Lieutenant la communauté de Brigades de Château-Landon.

    Sylvain B…
    – La première plaignante, présente à l’audience, décrit la scène : “Il m’a coincée dans son bureau et m’a touché la poitrine. Je l’ai frappé d’un coup de poing pour le repousser”
    – La seconde plaignante qui a quitté la Gendarmerie est absente de l’audience mais son témoignage rejoint le premier : d’abord une main sur la cuisse, il l’a ensuite mise à terre dans son bureau en lui faisant une clé de bras. Et à califourchon sur elle, il a tenté de l’embrasser.
    – L’adjudante chef s’est retrouvée, quant à elle, coincée dans un escalier lors d’un pot à l’abbaye de Souppes-sur-Loing, embrassée de force et avec la main de Sylvain sur son sexe et ses seins.

    Dans les 3 cas notre ami Sylvain nie les faits, avoue qu’il est habitué aux allusions salaces, un vieu reste de sa précédente brigade où il avait “l’habitude de jouer à chat-bite”. Et dans le dernier cas il se défend en accusant l’adjudante d’être une allumeuse mythomane. Bref, le bidasse fait honneur à la Gendarmerie où il a l’air d’être coutumier du fait (de là à s’interroger sur les mœurs de certaines brigades, il n’y a qu’un pas qu’on serait ravis de franchir avec notre ami Sylvain).

    Alors que cette affaire vient déranger la tranquille petite vie de Château-Landon, la hiérarchie (le colonel Bruno L…, responsable de la Gendarmerie pour la Seine et Marne) se dit qu’il serait peut-être judicieux d’offrir des vacances à Sylvain, pour qu’il se fasse oublier. Il va donc se mettre au vert 6 mois, être promu Capitaine (le 01/08/10) et se retrouver affecté au Centre Opérationnel des Renseignements de la Gendarmerie de l’Aisne (CORG), en Picardie, à Laon très précisément; Il y occupe les fonctions d’Officier de Prévention-Partenariat (OPP) au sein du Groupement de Gendarmerie Départemental de l’Aisne (GGD 2), sous les ordres du Capitaine C… et du commandement du Général de région Philippe M… (on va y revenir).

    OPP ? Alors là tenez vous bien, et appréciez les nouvelles fonctions de notre homme d’après une description qu’en fait la Gendarmerie Nationale elle-même :
    (…) les officiers “prévention – partenariat” : pierre angulaire du dispositif, l’officier “prévention – partenariat” est un officier adjoint du commandant de groupement, présent dans chaque département, chargé de concevoir, organiser et mettre en œuvre des actions de prévention de la délinquance » au sein d’une Brigade de Recherche (BR)

    Oui, vous avez bien lu, notre homme est chargé de “prévenir la délinquance”. Sexuelle aussi ? Cela dit, on peut lui faire confiance pour s’y connaître dans ce domaine.

    Bizarre, bizarre, alors que le Colonel L… nous affirme que Sylvain B… n’a bénéficié d’aucun traitement de faveur, que son habilitation de Police Judiciaire (qu’il possède depuis le 18 avril 1992) lui a été retirée, celui-ci se retrouve … dans une unité de Renseignements, au sein d’une brigade de recherche (appelez au 03.23.22.57.69, son supérieur va certainement vous confirmer tout ça). Vous vous souvenez du Général M…, commandant de région en Picardie qui admet du bout des lèvres (2) la présence de notre ami B…, eh bien figurez-vous qu’on s’est laissé dire que les deux compères ne sont pas aussi étrangers l’un à l’autre qu’on pourrait le penser : le Général, 55 ans (même génération que Sylvain), nommé en septembre 2009 (3), commandait auparavant le Groupement de … Seine et Marne pardi !

    Eh bien, ça commence à sentir le rance vous trouvez pas ? Surtout quand une petite voix nous murmure que nos deux amis sont franc-maçons et que notre ami B… ne s’en cache pas dans ses conversations peu discrètes (pourtant “C’est un homme qui, depuis, ne fait plus parler de lui” dixit B. L…).

    Et comme on écoute attentivement les murmures, on a appris aussi qu’au procès l’avocat de Sylvain aurait fait citer des subordonnés du Capitaine, qui durant toute la période où les communications entre Briand et les victimes étaient interdites, auraient joué les informateurs pour l’inculpé (un petit avant-goût des renseignements militaires ?).

    Mais avant de clore notre petit exposé qui, nous l’espérons, contribuera à mettre un coup de projecteur sur l’appel du procès qui se déroulera le 3 avril à Paris au Boulevard du Palais, nous avions envie de retirer une réflexion un peu plus large de cette affaire.

    Très visiblement, les copinages, les pressions, les mensonges et l’omerta foisonnent dans cette affaire et montrent que quand il s’agit de la Gendarmerie et d’un officier de Gendarmerie : pas touche ! On a parlé sur ce site des violences policières, mais pas des violences qu’exercent les flics entre eux, pas plus qu’on a parlé jusqu’à présent d’un corps aussi mutique que sait l’être la Gendarmerie par rapport à la Police qui ne compte plus ses bavures et scandales.

    – En octobre 2010 Souid Sihem, une Adjointe de Sécurité à la PAF publie un livre intitulé Omerta dans la Police dans lequel elle dénonce durement les viols commis entre flics au sein de la Police Aux Frontières (PAF).
    – Le 13 juillet 2011, cinq élèves de l’École de Police de Roubaix tentent de violer une de leur collègue lors de la soirée de fin d’année de l’École, celle-ci porte plainte. Les cinq responsables sont remis en liberté à l’issue de leur audition, et on entend plus reparler de l’affaire depuis.
    – Le 18 novembre 2011, cinq policiers municipaux de Cannes ont été suspendus pour attouchements sur une de leurs collègues lors du pot de départ de celle-ci. Pas de suite connue à cette affaire, la victime a été mutée à Nice.

    Combien d’affaires étouffées comme ça, sous la pression de la hiérarchie ou du fait d’une omerta générale ? La flicaille c’est sacré, on y touche pas, tellement pas qu’on voudrait nous coller une “Diffamation d’Institution Publique”, de la même façon qu’on use et abuse de “l’outrage à agent” pour mettre des militants en Garde à Vue pour un oui ou pour un non. Les placards de l’IGS sont emplis de cadavres classés sans suite. Si elle ne sait pas quoi en faire, on veut bien faire son boulot à sa place et aller chercher tous les flics tordus qui ne savent pas maîtriser leurs nerfs et leurs pulsions.

    Rendez-vous le 3 avril avec Sylvain , pour voir si cette fois-ci aussi notre ami échappera au fichier des délinquants sexuels enrichi grâce à Claude Guéant (qui préconisait même la castration chimique dans l’affaire Agnès) et s’en tirera toujours qu’avec 1000 euros de dommages à verser à chaque victime assortis de 6 mois de sursis. Sarkozy sera-t-il aussi prompt à jeter la pierre à notre ami Sylvain que depuis le 1er jour où il a été élu Ministre de l’Intérieur puis Président et a donné naissance à non moins de 7 lois sur les crimes sexuels, surfant sur l’émotion générale pour imposer ses visions liberticides ? On en doute fort …

    • Vous ne me tiendrez pas rigueur BRIGHTON, je l’espère, mais j’ai effacé les patronymes. J’ai été obligée de le faire en raison de la réglementation sur le respect de la vie privée et autres joyeusetés qui me vaudraient le couperet de la censure…
      Je viens déjà d’y échapper puisque je ne pouvais plus accéder à cet espace, « ON » n’aime pas vraiment les têtes qui dépassent pour dénoncer les vilainies qui se produisent en haut lieu ; je ne m’en suis jamais privée et maintenant je tiens pour acquis que je suis dans le collimateur…
      D’une certaine façon je m’en félicite puisque ces tracasseries m’ont apporté la preuve que mon action ici n’est pas inutile !
      Si vous m’y autorisez, je pourrais aussi faire un article en me servant de votre commentaire. J’ai créé un espace pour le harcèlement, dans un cadre précis : le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon. Mais ce harcèlement (qui n’est pas d’ordre sexuel) dure depuis suffisamment longtemps pour que j’y ai vu la goutte qui a fait déborder le vase, si je puis dire. Et, comme je suis du genre teigneuse, je vais faire circuler l’adresse du site au sein même de l’administration en question (2000 adresses), pour que plus personne n’ignore rien de l’affaire : de la balayeuse au Président !
      Je pense donc que l’info que vous venez de me communiquer y ferait l’objet d’une belle page !
      Vous pouvez en faire suivre l’adresse vous aussi, les petits ruisseaux font les grandes rivières sur Internet, comme vous venez de le démontrer.
      Merci et bonne fin de journée
      http://harcellementenquestion.wordpress.com/

Amis Raslebolistanautes, merci de votre visite

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s