Des bleus… à la queue-leu-leu…

Après les bleus, pas vraiment bleus

Où les acteurs, pas à la hauteur

Nous faisaient croire, sans nous avoir

Que la vraie vie, c’est la série…

 

Nous qui savions, sans être c..

Que la plus belle, n’est qu’une poubelle

Nous allons voir, c’est méritoire

Que chez les flics, y a des pov’types

 

Assez fachos, et pas très beaux

Un peu vieux jeu, surtout miteux

D’penser qu’les filles, c’est pour la quille…

Ou les pucelles, pour la vaisselle…

 

Que les nanas, c’est ça l’plus gras

Sont très capables, sans être bancales

Qu’elles ont des mioches, et des baloches

Et qu’pour la claque, elles ont la niaque…

 

S’agit d’capter, c’est suggéré…

Qu’la famille d’avant, c’est pas bandant

Qu’la nouvelle mode, c’est l’homomode

Ou dans le pire, solos délirent !

 

A la téloche, y a plus d’Gavroche

Pour faire rêver, faut pas montrer

Que le vrai monde, pas mal immonde

Pour exister, doit décérébrer…

@ Rosy’n

3dec2011-axe

Publicités

Jeu de chaises…

Un peu de chaises musicales ?  

Il est l’heure, question demeure

Près du four, le premier tour.

Ou les votants, ont carrément

Tourné le dos,  et de Nico

Très peu neveu ne veux…

 

C’est bien le rôle, d’avoir le trône,

Pour son séant, doser les gens

Quand les lampions, portent cartons

Chez les copains, tentent un larcin

Qui peut prévoir, sans grand espoir

Un grand charroi, pas bon aloi…

 

Entre marchés, assez crispés

Et Angela, pas vraiment là

Notre destin, pas très malin

A financer, nos députés

Pour ce jour, et sans détour

Réfléchir pour, le deuxième tour


Avant de faire, c’est délétère

Un petit jour, pas vraiment court

Pêche à la ligne, avec Aline

Ou faire la foire, avec passoire

Comme hier, sans faire les fiers

Voter bien, c’est plutôt sain…

@ Rosy’n

Image de blog ici

2012…. ET VICTOIRE DE LA NATURE ;-)

Je me suis laissée dire que…

Nicolas Sarkozy serait en campagne ;

Je me suis laissée dire que…

Il y aurait eu quelques gardés à vue ;

Presque rien, des manants à banderoles…

Qui risquaient de gâter le paysage…

Et, de leurs cris, masquer les chants d’oiseaux…

De quoi en avoir plein la vue  😉

Parce que je trouve que…

L’herbe est haute cette année  :mrgreen: 


LIBÉREZ LA VÉRITÉ

                                  Sur fond de deuil de liberté

Libertés d’expression et de justice condamnées

Ce soir je suis un peu contrariée,

Plus que fâchée…

Je crois qu’on pouvait à juste titre penser

Que la moralisation était en marche, décillée

Et se réjouir du tournant vertueux rénové

Tron, DSK, Alliot-Marie décapités…


Et bien non c’est loupé !

Il reste un vieux fond de véto usé

Pour les choses les plus noires de l’âme, taguée

Sur la une de mon journal, falsifiée ;

La censure est passée….

Le nom du coupable supprimé

Que son âme soit damnée

Aux enfants il ne fallait pas toucher !

L’HOMME QUI VIDAIT LA CAVE…

Il avait l’habitude de partager

Les tâches de la maison,

Dans la mesure de ses affinités…

 

Depuis longtemps il s’occupe

De la machine à laver…

Mettre le linge, la lessive, étendre

 

Hier il a fait tourner une machine

Normalement, aucun souci, elle est neuve,

Et ce matin plus rien ne marche…

 

Plus de lumière non plus dans la cave.

Il a examiné à la loupe tous les plombs,

Essayé de brancher sur d’autres prises…

 

En désespoir de cause il a cherché

Dans toutes ses boites 😆 pour trouver

Une autre prise en état de fonctionner…

 

Que nenni, le voilà parti chez le roi Merlin

Pour en acheter une neuve… Rien n’y a fait !

En fin de compte il a appuyé sur l’interrupteur…

 

Qu’hier il a actionné par erreur…

C’est de là qu’il avait fait partir les fils !

Miracle, ça marche, nous, pliés, gondolés… 😆

 

Et l’homme a rangé ses boites dans la cave…

 

Bonne fête à toutes les mamans

Que vous ayez un mari qui bricole…

Pour qu’il vous fasse rire de temps en temps !

Image du net

EUPHORIE…

Hier je me suis éveillée enchantée

Le réveil venait de sonner

Et je me suis surprise à fredonner,

Je ne me souviens pas que ça me soit déjà arrivé.


Depuis que je suis dans la nouvelle maison

Il y a dans l’air comme de nouvelles vibrations.

Des boisseaux d’envies, vraiment à l’unisson

Je me sens bien, en osmose et  déraison…


Rien ne m’arrête, je frotte, je range, je couds,

Je suis survoltée toute la journée, à genoux

A la nuit tombée, et prête à chercher des poux

Si pour un tableau il me manque un clou…


J’étais stressée de déménager, peur du vide,

Du changement, des cartons, mal au bide…

Mais je me révèle, nouvelle, avec une terrible

Envie de m’envoler, de sauter, j’émancipe…


Si pour une semaine je vous abandonne…

Je vous préviens, ma joie de partir rayonne

Je ne reste même pas pour un xylophone

Demain je boucle la valise… J’évasionne !

LA MARINADE… DROITE ET GAUCHE MÊME COMBAT !

 

Je viens de voir les sondages

Plus moyen de se la jouer

Les vendus se la sont payée

Notre pomme en marinade !


A trop vouloir la mettre dans le sable

La tête creuse, bourse bien pourvue

Et maintenant l’heure est venue

De la manger, en marinade !


Serrant des mains, en siphonage

A tous passants, Front médisant…

Mais sans régler le tout venant

La porte ouverte à marinade !


L’économie, ce camouflage

Auquel nous sommes entrainés

Pieds et poings liés…

Sans crier gare… A l’abordage !


Pas pressée de me noyer

J’arrive un peu en retard

Et quand tout le monde se barre

Il n’est plus temps de mariner 😕


L’élus l’ont bien cherchée… La marinade !

Image du net